Library ou librairie ? The 20th in America

logo-20th-300x225Howdy y’all !

Cet article s’inscrit dans le cadre du défi The 20th in America proposé par Isabelle du blog From Side 2 Side et Laetitia du blog  French Fries and Apple Pie. Normalement tous les 20 du mois (mais je suis plutôt du genre the 21st in America), différents expatriés aux USA publient un article sur un thème commun. Donc ce mois ci : Library ou librairie ?

C’est donc en direct de ma bibliothèque, de ma library, que je vous écris. Je ne vous parlerai pas des belles bibliothèques à visiter comme la Georges W. Bush library … Je suis une mauvaise touriste (et en même temps, qu’est ce que ma bibliothèque de médecine rue de l’Ecole de Médecine à Paris me manque …). IMG_0213

La branche locale de la Dallas Public Library … j’ai nommé Renner Frankford Branch.IMG_0214

Devant la bibliothèque, une statue offerte par les Amis de la bibliothèque.

Non, je vais vous parler de comment ma bibliothèque de quartier me sauve la vie toutes les semaines. En déménageant de France et en triant mes kilos de livres, j’avais fait le voeux pieux (mais déjà oublié), d’arrêter d’acheter des livres et de seulement les emprunter à la bibliothèque. Du coup, en arrivant à Dallas, j’ai rapidement recherché la bibliothèque de quartier. La mienne n’est architecturalement parlant pas très accueillante (Renner Frankford branch), mais on trouve pas mal de livres … Surtout à la case bric à brac. Dès qu’on fait un peu de recherches, l’avantage est que l’on peut commander des livres de la bibliothèque centrale de Dallas (Dallas Public Library) qui est mieux fournie. Côté roman, ce n’est pas très « trendy », mais ils ont quelques bons volumes. Côté « livres en langue étrangère », de l’espagnol, du mandarin … Mais rien en Français… Ca vous étonne ? IMG_0216IMG_0215

Vues de l’intérieur … Pas très sexy, mais fonctionnel

Dallas Public Library

La façade de la bibliothèque centrale, loin au centre ville … 

Si cette bibliothèque me sauve encore la vie toutes les semaines, c’est que comme toutes les bibliothèques américaine, elle est très tournée vers l’utilisateur lui-même. Et c’est exprès que je ne dis pas lecteur. Je participe à un groupe de « lecture » (en vérité de discussion) en anglais seconde langue toutes les semaines, et c’est pour l’instant mon seul réel lien social ici. J’ai failli apprendre le Mahjong, on peut aussi participer à un groupe de couture et point de croix ou apprendre l’origami (je suis dans un quartier chinois et juif …)IMG_0217Pour le plaisir de vos mirettes, ci-dessus la façade et ci-dessous l’intérieur de la bibliothèque de Frisco, où une amie m’a emmenée voir une exposition sur Martin Luther King Jr. IMG_0220

Maintenant, je ne vous cache pas qu’une petite librairie de quartier avec les commentaires du libraire me manque aussi. Ici les librairies sont énormes, comme Barnes and Noble ou Half Price Book, le plus souvent… Et c’est assez impersonnel …

Alors voici mon témoignage : la bibliothèque, c’est l’endroit que je conseille pour trouver des cours de langue (ou du moins des groupes de discussion), pour choisir un livre et améliorer sa langue … J’ai aussi lu beaucoup de choses que je n’aurais jamais acheter durant mes hésitations professionnelles…
C’est mon 2ème bureau …

 

Pour voir les autres interprétations du thème, c’est par là :