Pourquoi je blogue ?

Howdy y’all !

 

J’avais dit que j’écrirais plus souvent, je ne suis pas sûre d’avoir réussi. Ca, c’était en juillet 2017. Et depuis ?

Et bien ma crise de mal du pays est passée. Doucement, jusqu’à la prochaine fois. Mon mari a repoussé la prochaine crise en m’offrant un appareil à raclette à Noël. Nous avons testé la raclette texane, avec du cheddar et du pepper jack au lieu de la raclette. C’était très chouette.

Et puis nous avons accueilli Elise au mois de janvier. Elle dort beaucoup le jour, ce qui me laisserait un peu de temps pour faire autre chose, même si elle dort un peu moins le soir et se réveille normalement la nuit (normalement c’est à dire à peu près toutes les 2 heures).

Donc je me suis reposée la question de ce blog. Et de l’autre, celui qui parle anglais et de santé… J’ai envie d’écrire, mais sur lequel? Et quels sujets? Alors mes copines m’ont posé cette question: « Pourquoi blogues-tu? ». J’ai mis quelques jours à réussir à réfléchir, et voici le résultat de mes réflexions:

 

  • Pour avoir un support pour ordonner mes idées, sur ce que je veux faire dans la vie, que ce soit professionnelle ou en général. C’est d’ailleurs ce que je fais dans cet article.
  • Pour créer quelque chose, me sentir utile et reconnue par des lecteurs. La maternité c’est chouette, mais ça ne me suffit pas. Depuis toujours mon vœu est d’aider les autres, et je pense que via un blog ce peut être une façon de le faire.
  • Pour préparer tranquillement ce dont j’aimerais parler un jour à un seul endroit à propos de la santé, dans le cadre de la préparation de mon équivalence et de mon installation « à la française » à Waco. Parce que les médicaments sont très utiles mais ne suffisent pas à être en bonne santé. Le mode de vie est également très important, et nous n’en avons pas toujours conscience. Certes le sport, certes l’alimentation (et déjà là ce sujet peut devenir compliquer), mais également notre environnement, nos émotions et notre état d’esprit. Tout un programme.
  • Pour créer une crédibilité pour ce jour lointain où je m’installerai (ou ce jour moins lointain où je dois être candidate pour trouver un poster d’internat).
  • Je pensais bloguer pour rester en contact avec ma famille, mais je me rends compte que je me sens parfois mal à l’aise à partager certaines choses sur un blog « professionnel ». D’où ce blog plus personnel qui reste. Il est des choses autour desquelles j’aimerais échanger, mais je reste encore mal à l’aise d’en parler en public. C’est probablement le signe que ce n’est pas encore le temps d’en parler. Ce temps viendra probablement, mais visiblement chaque chose en son temps.
  • Je pensais bloguer pour raconter mon expatriation, mais je garde ce sentiment que beaucoup d’autres personnes le font bien mieux que moi. Certes peu de gens (voire personne ?) bloguent depuis Waco Texas en français, mais qu’y a-t-il de vraiment intéressant. Si vous me répondez ce qui vous intéresse, je considèrerai cette motivation plus avant.
  • Il est certes plus facile pour moi d’écrire en français, mais je me rends compte que ce que j’aspire à faire à travers un blog nécessite d’être fait en anglais. Que du coup cela me servira d’exercice pour maîtriser tout ce vocabulaire professionnel. Peut-être que je ferai des articles bilingues sur ce blog ci pour parler de la santé aux USA (même si je connais quelqu’un qui le fait déjà très bien !!!).
  • Je pensais bloguer pour soutenir mon projet de coach santé, mais j’avais souvent l’impression de me vendre quand je partageais mes articles. Bloguer sans intention de vendre quelque service que ce soit me permettra je pense de partager plus librement mes articles et peut-être d’avoir plus de lecteurs et donc plus de personnes touchées par ce que j’ai à partager.

 

Une idée a germé pour mon blog professionnel. Après la naissance d’Elise, je me retrouve très fatiguée, frustrée par la fatigue à manger beaucoup de sucreries. J’ai aussi conscience d’autres changements que j’aimerais faire, mais pour lesquels j’ai besoin de faire d’abord des recherches. L’idée est donc de partager mes différents pas de « remise en forme » après cette naissance. Des pas personnels, mais aussi familiaux.
Alors rien n’est encore fait, mais je mets ici le lien vers l’autre blog, celui qui parle anglais.

Et surtout soumettez-moi vos idées, vos commentaires… Parce que je blogue aussi pour dialoguer.

6 réflexions au sujet de « Pourquoi je blogue ? »

  1. J’ai bien aimé lire votre texte, avec toutes les questions que vous vous posez, vos doutes et vos enthousiasmes. Cela sonne vrai, donc humain, donc intéressant.
    Sylviane, de Villefranche-sur-Saône, région du Beaujolais, France

  2. Waco ne serait-elle pas LA ville qui va faire fureur d’ici quelques années grâce à des personnes comme toi qui vont faire bouger les choses, notamment d’un point de vue santé… ?! Si tu as plein de choses à raconter sur Waco parce que c’est une chouette ville 🙂 🙂 Mais je te suis avec grand plaisir et bienveillance sur la construction de ce « nouveau » blog versus « suite 2nde maternité » ! A ta dispo si tu veux échanger sur des posts concernant Waco !

    • Aude, on reparlera de tout ce qui est déjà fait à Waco… J’avoue douter de ma capacité à faire bouger quoi que ce soit. On en reparle…

  3. Une grossesse, une nouvelle naissance, sont de grands événements dans la vie particuliérement d’une femme. Tu as le droit de digérer, de prendre le temps aussi que tout ton corps se remette, on dit un an ! Tu as encore de la marge 🙂 et pendant ce temps-là, qui t’est offert, fais-toi plaisir, sans aucune obligation ni pression. Je t’embrasse

    • Véronic, merci de ton mot.
      Tu as raison sur l’année à se remettre de ce qui a mis un an à se faire…
      Pour se faire plaisir, il faut s’avoir se l’autoriser, puis se donner le temps. Et à un moment donné, réussir à savoir ce qui nous fait plaisir… Ca fait beaucoup de conditions que j’essaye de réunir. A bientôt!

Laisser un commentaire