Les transports en commun à Dallas

Howdy y’all !

J’ai testé pour vous les transports en commun ! Pour vous … J’avais pas vraiment le choix. Monsieur Frog est en déplacement avec la voiture et j’avais rendez-vous pour le suivi de notre têtard en devenir.

Nous avions déjà pris le DART (une sorte de RER) pour aller au centre ville, en atteignant la gare après 1/2 heure de vélo. Le week-end, c’est agréable, et le train est tellement plus accueillant que le RER parisien pour les vélos que j’avais une plutôt bonne opinion.

Donc je partais avec l’esprit positif, tout en sachant que je devais aller loin. Pour vous dire, en voiture il faut compter 20 minutes sans les embouteillages pour une dizaine de miles. Bon … Et ben c’était pas si facile que ça …

A l’aller, j’avais bien prévu l’itinéraire … Bus 451 pendant 30 minutes (avec des arrêts de bus parfois tous les 500m, je me dis que c’est plutôt bien desservi), j’attrape le train pour 2 stations puis je n’ai même pas à attendre le bus 428 qui est là sous mes yeux en descendant du train … Résultat des courses, une heure de trajet tout pile. Comme j’avais prévu large, je suis partie avec le bus de 8h11, arrivée vers 9h10 pour un rendez-vous à 10h40 … J’étais très large … Mais c’était ce que j’avais prévu. J’ai pris mon temps au café du coin, et je suis allée à mon rendez-vous … Je vous passe le fait que l’arrêt de bus d’arrivée descend dans l’herbe (et oui, le trottoir s’est arrêté 20m plus loin) … Je vous passe aussi le fait que voulant repérer l’arrêt de bus retour j’ai testé le feux piéton qui ne passe jamais au vert (et j’ai fait 2 cycles de feux voitures avant d’oser « griller » mon feu rouge)…

Le retour par contre … Ce fut une autre histoire … Plus d’1h30 le voyage retour … Eh oui, je rate un bus à 1 minute près (que je n’ai pas vu passé de loin, donc je pense qu’il était en avance sur son horaire). J’attends donc 15 minutes le suivant. A la gare, le train est passé avec 10 minutes de retard et le fameux 451 est parti à l’heure avec une correspondance de 20 minutes (oui, à 13h il y a un bus 451 toutes les heures …).
La faim se faisant franchement sentir (il est 13h30), je deviens chon-chon … Mon ticket de bus n’est pas passé une seule fois du premier coup dans leur lecteur de m…..

Et là tu te dis que pour une ville aussi grande, aussi peu dense, le réseau est plutôt pas mal. Toujours des places assises, la possibilité de transporter facilement son vélo, même dans le bus (chaque bus à un porte vélo dépliant à l’avant et on charge son vélo soi-même si on veut, et c’est gratuit). Et le ticket à volonté sur toute la région de Dallas est à 5$ (ce qui comparé aux prix parisiens dont j’ai l’habitude est vraiment peu cher). J’ai aussi beaucoup utilisé l’application téléphone du réseau, qui pour le coup est aussi mille fois mieux pensé que ce que j’ai pu essayé avec la RATP.
Mais quand même cette ville aussi grande … C’est pas possible en bus quand tu dépasses 1 correspondance. Et les arrêts de bus … Tu peux avoir de la chance et avoir un panneau avec les horaires et un banc, mais le plus souvent c’est tout juste le numéro de la ligne, un ID number pour l’arrêt (qui pourtant a un nom à bord du bus) …

C’est comme de vous dire que j’aurais tenté un Massy – Charenton le Pont à distance des gares RER … C’est long et compliqué…

Mais je suis rentrée vivante … Et affamée.
Pour ceux qui voudraient savoir, le têtard en devenir va bien …

 

IMG_0232IMG_0233

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon petit arrêt de bus du retour, à côté du feu qui ne passait jamais au vert … 

 

Et vous ? Ailleurs aux USA ? C’est comment les transports en commun ?

Je vous embrasse,

La grenouille en correspondance …

 

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Les transports en commun à Dallas »

  1. Ah les Transports en commun ! A Tucson c’était un vrai me*dier ! Pas d’horaires aux arrêts et des bus qui passaient … quand ils passaient. A Columbus c’est mieux. On a même un bus gratuit ! Mais ça manque d’un tram (même si c’est en projet j’y crois peu …)
    Contente que le tétard soit en bonne santé (et toi aussi). Bises

Laisser un commentaire