Les 10 commandements du clandestin de l’université

Avez-vous déjà fréquenté une université sans y être étudiant ni professeur ? Sans doute un jour avez-vous eu rendez-vous pour rencontrer un de vos amis. Peut-être même avez-vous pénétrer de longs couloirs pour y trouver son bureau.
Mais n’avez-vous jamais passé toutes vos journées dans une université à laquelle vous n’apparteniez pas ? Je le fais quotidiennement, et je me suis inventée un statut : Clandestin de l’université. Voici mes commandements :

Ton ordinateur avant de débuter la journée tu chargeras. 
Il y a bien des prises ici ou là pour recharger les appareils électroniques, mais à raison de 2 à 3 appareils par étudiant, les places sont chères. Alors autant anticiper …

Des endroits différents pour travailler tu trouveras
Si une personne travaille 8 heures d’affilée tous les jours à la même table, si j’étais le concierge, je me demanderais ce que cette personne étudie (à quels cours assiste-t-elle ???). Alors « keep moving ».

Avant de commencer à travailler, faire pipi tu iras 
Rappelez-vous le temps de la bibliothèque de la faculté de médecine de Strasbourg en 6ème année, où à force d’y passer des heures vous connaissiez tout le monde. Donc tout le monde surveillait votre porte-feuille et votre précieux passeport (euh … non, je n’avais pas encore de passeport). Là, je suis dans les couloirs, et même si les gens se font plutôt confiance, je suis plutôt du genre paranoïaque. Alors aller faire pipi veut dire changer de place (et éventuellement perdre une place munie d’une prise électrique …)

La bibliothèque tu découvriras 
C’est normal d’y passer plusieurs heures de suite, il y a des prises électriques partout, et peut-être même quelques livres à tendance médicale. Il n’y a pas de contrôle d’identité tant qu’on ne souhaite pas emprunter de livre. Mais j’avoue que j’ai du mal à appliquer ce commandement, à cause de tous les surveillants (quand bien même ils ne demandent pas la carte d’étudiant) et du froid qu’il y règne. Je me doute que j’irai plus régulièrement quand il fera vraiment froid dehors (ce qui arrive  au mois de janvier parait-il).

Lorsque dans un cours tu t’introduiras, même si tu n’y comprends rien intéressé tu seras.
Oui, je l’ai fait. Bon d’accord, pas en cours magistral de Calculus 1ère année, mais j’ai assisté à un mini-congrès de mathématiques. Je n’ai effectivement pas tout compris, mais ceux qui ne savaient pas que j’étais la femme d’un des orateurs n’y ont vu que du feu.

Une petite laine tu prendras
Parce qu’il a beau faire encore 25°C dehors l’après-midi, il fait toujours 15°C à l’intérieur. Et quand le soleil ne tape pas sur les vitres, j’ai franchement froid. Et oui, je suis française, que voulez-vous.

Semblant d’être habituée tu feras
Et oui, tous les jours après le déjeuner, nous allons au mini-Starbuck acheter 2 cafés (je tiens à souligner qu’ici l’Americano est un expresso et que le café normal est un café filtre …). Et bien vous le croirez ou pas, mais la vendeuse nous a tellement repérés qu’elle nous prépare nos 2 tasses en avance quand elle nous repère dans la file d’attente. Alors oui, je fais un peu partie de cette université.

Un code pour le réseau internet CometNet tu trouveras
Bon, je triche un peu. Je ne l’ai ni subtilisé, ni piraté. C’est mon chercheur de mari qui me l’a donné. Mais j’avoue que du coup je peux visiter mes e-mails, nourrir mon blog en direct de l’université … et consulter les revues auxquelles l’université est abonnées (comme le New England Journal of Medicine, je vous renvoie vers le dernier commandement)

Ton appartenance à l’université tu montreras
Bon, j’ai craqué, je ne l’ai pas encore appliqué ce commandement. Je n’ai pas encore de Tshirt orange atroce UT Dallas, ni de Tshirt non moins atroce Alpha Beta Sigma Lamba Kappa… Mais peut-être vais-je bientôt craquer pour un discret porte-clé orange ?
Je suis désolée pour les amateurs de couleur, mais les couleurs nationales de cette université sont orange et vert…

Un sujet d’étude tu te trouveras
Ben oui, parce que si vous jouez au tarot toute la journée, ça finit par être ennuyeux, et ça finit par se voir. Eventuellement vous vous ferez des amis avec qui vous jouerez au poker … Bon, je l’annonce officiellement, je révise pour les équivalences de médecine. Et j’y rajoute un extra qui fait pour l’instant partie de mes idées folles et grandioses qui retombent comme un soufflet (parmi la permaculture, la fromagerie, la couture …), alors je n’en dis rien. Mais oui, j’alterne physiologie, anatomie, biochimie et autre génétique. Je vous raconterai un autre jour comment ça se passe.

 

Et voilà !! 10 idées pour vivre dans une université où vous n’étudiez ni n’enseignez. Si vous avez d’autres bonnes idées, n’hésitez pas à les partager. J’aimerais peaufiner ma technique.
Aller, je vais trouver une place pour recharger mon ordinateur!!

Laisser un commentaire