Entre les deux mon coeur balance …

Chers tous,

Cette phrase hante mon cortex pariétal ces temps ci …

Entre 2 pays, entre 2 voies de travail … Heureusement mon coeur ne balance que pour un seul homme !!

Entre 2 pays … Parce que je viens de réaliser que dans 3 semaines je dois retourner en France pour une durée … indéterminée. Pour ceux qui n’ont pas suivi, je suis en attente d’un visa d’épouse de citoyen américain. Donc oui je suis prioritaire (mon dossier a débuté dès qu’il a été reçu), mais la procédure dure le temps qu’elle dure (comme le fut du canon) … Donc ça avance doucement, mais je suis depuis 2 mois aux USA avec mon Esta, et je dois donc retourner en France. Mon secret espoir est que ce retour coïncide avec le rendez-vous à l’ambassade (et avec le médecin agréé pour l’évaluation de santé … Sait-on jamais, des fois que je commencerais une exportation de tuberculose depuis la Géorgie via Fontenay les Briis …)

Tout le monde (mes connaissances américaines, ma famille …) me demande si je suis contente de « rentrer ». Comme si j’étais partie pour un long voyage aux USA. Comme si j’allais rentrer, retrouver mon chez-moi et mon boulot, mes fromages et mon pain … Sauf que je n’ai plus mon « chez-moi » et que je retourne chez mes parents (même si je les adore !) … Sauf que je n’ai plus de boulot, et que je ne sais pas si j’en trouverai un en temporaire … Donc j’ai l’impression de quitter mon nouveau chez-moi, mon mari (même si finalement il viendra 15 jours après Noël), mes nouvelles activités …

Donc entre les deux, mon coeur balance.

D’un autre côté, je vais faire une révélation, à ceux qui ne l’auraient pas encore compris, je suis en grande réflexion sur mon avenir professionnel. Je ne vais pas m’étendre longuement, je vous raconterai plus tard les différentes pistes que j’explore. Mais la question peut se résumer entre 2 possibilités : faire les équivalences de médecine ou changer de métier. Ceux qui voudraient me faire part de leur avis, je suis preneuse … Avec le recul nécessaire …

Et là encore plus mon coeur balance. Parce qu’on abandonne pas le métier de médecin pneumologue d’un coup de tête, mais qu’on ne se tape pas un internat de 2 à 4 ans à la période où on imagine pouponner en même temps d’un autre coup de tête.

Je lance un appel à tous ceux qui ont changé de vie en changeant de pays. Ou pas d’ailleurs. Et un appel à ceux qui ont renoncé à exercer la médecine pour d’autres métiers (qu’ils soient en lien ou complètement différents). N’hésitez pas à partager vos témoignages dans les commentaires … Ou par email pour les plus timides … Je vous attends.

A bientôt

 

Laisser un commentaire