Préparer Thanksgiving – the 20th in America

logo-20th-300x225Howdy y’all !

Je prends ma plume électronique dans le cadre du challenge The 20th in America, proposé par Laetitia du blog French Fries and Apple Pie et Isabelle du blog From Side 2 Side. Et le thème de ce mois-ci est « Préparer Thanksgiving ».

Comment dire … Je me laisse un peu vivre avec ma belle famille et ne prépare pas grand chose … Ou du moins pas encore. Du coup je vais en profiter pour vous demander votre avis. Mon mari n’aura pas de cours pendant cette semaine. Du coup nous allons passer beaucoup de temps chez sa maman, histoire de faire un break du quotidien. Et jeudi, jour officiel de Thanksgiving, se joindra a nous sa tante, et peut-être son cousin et sa petite fille. Une vraie réunion de famille. Le menu sera traditionnel : Dinde farcie (avec la farce à côté de la dinde, comme son nom l’indique), sauce aux canneberges, purée, casserole de haricot vert… Je suis chargée du dessert, et c’est là que je vous demande votre avis. La tradition exige une tarte à la citrouille (pumpkin pie). Mais j’avais envie d’une touche d’originalité … Je m’étais dis que je pourrais préparer un cheese-cake à la citrouille. Bon d’accord ce n’est pas plus léger … Qu’en pensez-vous ?

La recette que je me prépare à réaliser. Qu’en dites-vous ?

Sinon, l’autre aspect de Thanskgiving, comme son nom l’indique, c’est de « donner des merci ». C’est d’être reconnaissant. Je voulais partager ce pour quoi je suis reconnaissante avec vous.
– Je suis reconnaissante d’avoir enfin reçu mon visa et de pouvoir vivre avec mon mari sans m’inquiéter du prochain voyage en avion, de la prochaine période de séparation.
– Je suis reconnaissante de l’amour que nous partageons, encore plus fort qu’avant. Et le fruit de cet amour mûrit dans mon ventre. Je crois que je commence à le sentir sursauter tantôt.
– Je suis reconnaissante, même s’il est parfois difficile de garder le cap, de ma nouvelle orientation professionnelle trouvée et du groupe de travail dont je fais partie, les Femmes de Challenge.
– Je suis reconnaissante du colis que je viens de recevoir de la France, de ma maman. Parce que même au bout du monde j’ai une famille qui tient à moi, à qui je tiens. Puissent nos liens familiaux continuer de se resserrer malgré la distance océanique.
– Et en scoop du jour, je suis reconnaissante que mon mari ait un entretien d’embauche pour un futur poste à partir de l’été prochain.

Je m’arrête là pour aujourd’hui, je vais aller ouvrir mon colis.
N’hésitez pas à me donner votre avis sur le dessert, je ferai les courses mercredi après-midi (c’est votre date limite de conseil).

Happy Thanksgiving à ceux qui le fêtent.
Je vous embrasse,

Le grenouille américanisante

thank-you-970920_1280

Si vous voulez voir les autres versions de Thanksgiving parmi les blogueurs :
– Poppy prépare le dîner chez le patron de son mari : Les Choses Bleues
– Isabelle arrive … From Side 2 Side
– Laetitia cuisine. French Fries and Apple Pie (I mean pecan pie this month).

Cette liste sera mise à jour quand tout le monde aura publié !

Mon année d’hésitation professionnelle

 

Hello,

Je sais que la majorité de ceux qui me lisent me connaissent personnellement et savent déjà par quelles hésitations professionnelles je suis passée. Ceux-là ne savent pas encore très bien ce que je suis en train de faire. Pour les autres qui ne me connaissent pas personnellement, je vous raconte ma dernière année d’hésitation professionnelle.

Je suis donc pneumologue de formation, spécialisée en cancérologie thoracique… Pourquoi ce choix ? Il y a peu je vous aurais dit que j’ai choisi la pneumologie parce qu’on m’a mis un fibroscope dans les mains pendant mon premier semestre d’interne et que j’ai adoré le côté technique. Egalement parce que cet organe est touché par tous les types de maladie, de la maladie auto-immune au cancer en passant par les traumatismes et l’asthme … Je vous aurais dis aussi que j’ai appris la cancérologie à une époque où je voulais retourner en province, et que cette spécialisation ouvrait beaucoup de portes …

J’ai travaillé dans 2 hôpitaux, dans lesquels j’ai largement porté mon étiquette d’oncologue thoracique. J’ai prescrit beaucoup de chimiothérapie, j’ai annoncé pas mal de cancer, et j’ai malheureusement également soigné beaucoup de mourant et constaté de nombreux décès … Epuisée, j’ai quitté mon dernier hôpital le 30 juin (il y a donc un peu plus d’1 an), rêvant encore d’un visa en quelques mois …

Puis le temps s’est étiré. Les mois sont devenus un an. J’ai fait quelques remplacement pendant mes retours en France, mais vous avez remarqué que ce n’est pas ma meilleure expérience professionnelle. Aux USA, j’ai rêvé. J’ai essayé d’apprendre des choses, et en particulier l’Anglais. Mes rêves professionnels sont partis dans tous les sens.

Initialement, c’était des choses plutôt pratiques comme fabriquer mon fromage, fabriquer ma bière, faire de la permaculture dans un jardin potager … Ok, j’ai fait un brassin de bière (et le second est en route) … Mais ça ne fait pas de moi un brasseur. Puis j’ai fait des test de personnalité genre  Brigs Meyer test … Et j’ai imaginé devenir bibliothécaire, libraire ou conseillère d’orientation en lycée. Que des choses faciles au niveau diplôme (master de science de la bibliothèque en 2 ans, master de pédagogie pour le conseiller d’orientation avec la licence spéciale « lycée »). L’idée de devoir me former pendant 2 ans m’a vraiment fait réfléchir.

Puis je suis rentrée en France … Mon entourage m’a un peu fait comprendre que 2 ans de formation, c’était cher payé (dans tous les sens du terme). Et puis il y a eu les attentats en janvier. Je me suis mise à réfléchir sur la liberté d’expression et ce qu’on en faisait. En même temps mon visa commençait à s’éterniser et je me suis mise à réfléchir sur l’immigration en général, vers les pays riches en particulier.

En revenant aux USA, j’ai suivi un cours sur EdX (la plateforme de Mooc) intitulé « Journalism for Social Change ». J’en ai même écrit un article en Anglais après avoir interviewé par e-mail des personnes de l’Eglise presbytérienne qui s’occupent d’immigration / d’une paroisse près de la frontière mexicaine. Mais quelque chose ne collait pas …

Alors je suis devenue pragmatique et j’ai imaginé devenir prof de français. J’ai regardé les diplômes de l’Alliance Française … très chers … J’ai regardé des livres, des sources internet. J’ai même préparé mes premières leçons, pour niveau très avancé … J’en ai parlé longuement avec ma cousine Eva, professeur de Français langue étrangère en France.

Mais en fait, depuis 3 mois, j’observais les sites de coaching professionnel. Comment trouver son métier. Je me suis nourrie de leurs conseils professionnels, j’ai lu des livres écrits par eux (en Anglais s’il vous plaît). Mais je n’arrivais pas à trouver l’idée qui me faisait vibrer, sans demander 5 ans d’étude et 50 000 dollars d’investissement…
Alors j’ai décidé de payer pour être guidée personnellement.

L’intitulé de la première étape de cet accompagnement s’intitulait « Je trouve le job qui me colle à la peau et me fait vibrer ». En 1 semaine ? ce que je cherche depuis 1 an ?
Et bien oui, cette coach l’a fait… Et depuis 5 mois maintenant elle m’accompagne dans la création de mon entreprise, en se reposant beaucoup sur la notion de « mission », de pourquoi on fait les choses, de leur donner du sens… Et j’avoue que cela m’a parlé.

Je deviens donc spécialiste de l’accompagnement des femmes qui on eu un cancer et veulent accomplir leur vie à l’issue de cette maladie. Je voudrais les aider à reprendre leur vie en main, que ce soit la vie quotidienne, comme leur vie au sens plus large.

Qui l’eut cru, qu’en 1 semaine je trouve mon job (qui en fait se base beaucoup sur le premier travail) ? Si vous voulez en savoir plus sur ma coach, n’hésitez pas à me contacter et je vous dirai. Et pareil si vous voulez en savoir plus sur mon propre travail. Parce que la grenouille se révèle, je vous redonne le lien vers mon nouveau blog : www.projetsdcoeur.com 

La grenouille travailleuse,

 

De retour !

Howdy y’all !

Oui, je sais, ça fait bien longtemps … Mais me voilà de retour, avec une belle énergie. J’ai pensé à vous, souvent … J’espère que vos oreilles ont sifflé un peu … J’ai pensé à vous le 20 octobre, quand j’ai laissé passé le challenge The 20th in America …

Mais voilà … Mon énergie en septembre et octobre est passée ailleurs. Laissez moi vous raconter, ensuite je vous montre notre Halloween …
En septembre … Et bien j’avais la nausée tous les matins, j’étais épuisée … J’aurais pu dormir 12h par nuit et faire encore des siestes matin et après-midi … C’est grave docteur ? J’espère que vous me voyez arriver … Alors voilà la première grande nouvelle, celle qui m’a pris le plus d’énergie : j’attends un bébé ! Un petit bébé qui a reçu la priorité énergétique …

Je n’ai pas complètement décidé si j’allais m’épancher sur les détails d’une grossesse « française » aux USA … J’ai hésité à vous raconter ma première consultation chez le médecin traitant, en mode « journalisme » … Oui, vous savez, le médecin traitant à 300$ la consultation qui finit par te donner ton diagnostic (celui que j’avais déjà fait moi même hein ?) et te répond que comme tu es enceinte, il n’ose te faire aucune prescription … Celui qui te fait une liste de médicaments qu’il aimerait te prescrire sur un post-it et te demande de te démerder avec le gynécologue que tu n’as pas encore …

J’ai hésité … Je n’en ai pas fait tout un article, mais je craque et le dénonce un peu ici quand même … Pour le reste … Seulement si ça vous intéresse … Seulement si vous me le demandez … Parce que c’est très personnel et que j’aime que mon blog ne soit pas que « reportage » mais garde cette touche personnelle … Et là, je n’ai pas encore bien fixé mes limites …

La deuxième chose qui m’a pris beaucoup d’énergie, surtout au mois d’octobre, c’est mon travail. Je vous en ferai un article spécial la semaine prochaine. Mais pour les curieux pressés, voici mon site professionnel … Mon 2ème bébé : www.projetsdcoeur.com

Et comme la vie de « touriste » ne s’est pas arrêtée pour autant, j’ai envie de vous raconter avec du retard, mon Halloween … Parce que comme une gamine j’ai taillé ma première Jack O’Lantern … Mon chéri était à l’appareil photo, et il m’a littéralement mitraillé… Je tente de vous montrer le résultat en version animée (que vous verrez quand j’aurai résolu mon problème technique)…

DSC_1889
J’ai laissé Monsieur creuser et faire le « sale » travail.

DSC_1890
Quand Jack est illuminé.

On a mis notre citrouille à la fenêtre … Et pourtant, dans notre quartier un peu pourri, aucun enfant n’est venu frappé à la porte (et tant mieux, parce que je n’avais aucun bonbon …).fenêtre halloween
Vu de la fenêtre ! J’aime bien le côté balafré de Jack ! 

Jack O'Lantern

Je ne résiste pas à vous montrer aussi la barbe qui a poussé au menton de Jack en l’espace de 48h … Bien dans le ton « fantomatique ».

IMG_2066
Visez la bouche et l’oeil gauche … Tous poilus … Hygiène au top dans ma maison. 

J’ai tenté de récupérer la chair pour en faire des recettes … Je voulais les partager avec vous … Mais de chair il n’y en avait finalement que très peu (c’est vachement creux ces citrouilles spécial Halloween). J’ai récupérer les pépins qu’on a grillé au four et salé pour faire l’apéritif. La chair est devenue « purée de citrouille », utilisée en accompagnement de viande, et incorporé à des pancakes à la citrouille. Très sucré, mais très bon … Tartiné de beurre de cacahuète par Monsieur … Miam !

Voilà voilà …

Je vous embrasse tous,

La grenouille qui attendait un têtard !