Road signs

Bonjour à tous,

Comme les rues sont très longues, je me suis lancée dans l’apprentissage du code de la route texan. Je travaille sur le Texas Driver’s Handbook, mais je voulais vous présenter ma version revisitée. Merci à Wikipedia pour les images.

90px-MUTCD_S1-1_(old).svg School, now obsolete but still can be seen in some aeras

Bon, j’avoue, en fait la couleur jaune est obsolète, le panneau serait vert à présent.

538px-MUTCD_W8-3a.svg Attention, jeu de domino en cours

90px-MUTCD_W8-10.svg Attention, sortie de cyclistes sur glace venant de la droite

90px-MUTCD_W1-13R.svg Attention, looping interdit aux véhicules de plus de 26 001 lb

C’est la fin du quart d’heure américain.

A bientôt !

 

Epique emménagement

Il est 18h30, et je m’arrête un peu pour vous raconter.Nous sommes donc vendredi et non mardi ou mercredi comme je l’avais annoncé. En fait l’appartement sent la peinture neuve, et je pense que c’est de là que vient le retard.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A 6h du matin … Les bagages du déménagement

Après avoir faitles valises vers 6h du matin (oui, l’inquiétude et le stress, ça réveille,même si certains ont commencé par corriger leur copies de mathématiques avant de faire les valises …), nous sommes parti avec une voiture chargée de 5 valises (je suis battue), de 2 chaises et d’une table pliantes, de tous nos papiers (et ça pèse lourd !), d’une cafetière 4 tasses, d’une bouilloire, d’un mixer, d’un fer à repasser et d’un matelas gonflable. Voilà de quoi commencer. Merci à Ben et Anna les Berlinois qui nous ont laissé de quoi faire du café !!

Sauf qu’en arrivant à 10h, on nous fait gentiment patienter, le chef est en train de « vérifier que tout est OK » (c’est pas comme si on s’est passé 10 coups de téléphone cette semaine pour dire que c’est bon, des 2 côtés). Après 20min, il s’avère qu’en fait le système informatique des agents immobilier du Texas est hors service. Oh drame, nous allons devoir faire un contrat à la main. Moi, la française qui fait ses états des lieux sur la cuisinière, je souris …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La cuisinière, sur laquelle il n’y aura pas d’état des lieux

En fait, d’état des lieux il n’y en aura pas. A la fin des 6 pages de contrat, il nous a regardé, l’air très content de lui, et a dit « puis-je faire autre chose pour vous ? ». Là, nous nous sommes permis de demander les clés … Ensuite, muni de nos clés, nous nous sommes dirigés comme des grands, vers le bâtiment n°13.

En fait, l’appartement n’a pas du tout la même forme que l’appartement témoin. Il est spacieux, la cuisine est ouverte sur un séjour. Entre le séjour et la chambre se trouve une sorte de sas de passage, qui fera un joli petit bureau. Finalement ce n’est pas du tout au 2ème étage (je crois que l’agent immobilier nous a vraiment raconté n’importe quoi), mais au rez-de-chaussée, et le balcon est en fait une prison fermée par une palissade en bois (histoire de se protéger de la vue des passants). Donc j’oublie le jardinage qui a besoin de 8h de soleil par jour pour prospérer. Mais je pourrai peindre nos meubles sans avoir peur de salir la moquette.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le salon, et sa cheminée, pour le rude hiver 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le salon, vu depuis la cheminée, avec l’ouverture vers la cuisine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La cuisine ouverte vers le salon

 

C’est plutôt chouette chez nous. Pour l’instant c’est tout vide (on a de quoi s’habiller, dormir et se faire du café, c’est l’essentiel), maisje sens qu’on aura un petit niddouillet. Et après 1 mois à déménager d’Orsay, 1 mois à vivre chez ses parents pour chacun de nous, et 2 semaines à squatter chez la mère de Jameson en couple, ça fait vraiment du bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La chambre … A nous le nid douillet !!!

Demain, on va s’acheter un lit, des fourchettes et des assiettes. De la folie je vous dis.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Le patio …

Ah, si … Avis aux décorateurs : une idée pour rendre ma pallissade moins « prison » ?

My name’s Justin

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Qui peut me dire à quel moment je peux traverser sans avoir peur ?

Bilan de la première semaine :

Une exploration de l’université et de ses alentours. Quand on sort des grandes avenues, on découvre un campus un peu plus grand. Tout essaye d’être beau. Tout essaye d’être agréable à l’étudiant. J’ai commencé à découvrir les places de pique-nique que personne ne fréquente parce qu’il fait chaud, et parce qu’on se fit piquer par … On ne sait même pas !

Le Naveen Jindal management school

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La piste cyclable qui va à l’université

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La recherche d’un logement. J’ai découvert le concept de lotissement à l’américaine : quelques rues à l’intérieur d’une clôture, des appartements regroupés par 3 ou 6 dans des maisons. Une piscine commune, une salle de sport commune, différents services. Nous avons choisi un appartement « one bedroom » dans un lotissement qui a l’air bilingue (anglais et espagnol, e ne suis pas sûre que le français y soit déjà parlé).

A défaut d’avoir visité notre appartement, je vous donne le lien vers le site internet et les photos de l’appartement témoin (ça vous fait une belle jambe hein ?)
Nous y emménageons en milieu de semaine, avec un matelas gonflable, 4 valises et peut-être 2 chaises pliantes.
Ah oui, au fait … Nos cartons qui devaient prendre le bateau depuis le 29 juillet … Ils sont encore en Europe, et prendront peut-être le bateau cette semaine. Tout va bien !!

Après avoir trouvé notre adresse, nous avons commencé à chercher nos repères. Le premier, c’est une paroisse. Je suis protestante, « option » réformée. Mon chéri est protestant « option » presbytérien. J’ai appris que les Ecossais, du temps de la Réforme en Europe, ont suivi un réformateur du nom de John Knox. Après l’émigration vers le nouveau continent, 2 Eglises ont été fondées :
– Presbyterian Church in America (ou PCA)
– Presbyterian Church (USA) (ou PCUSA)
ainsi que toute une kyrielle d’autres Eglises.
Je clos le chapitre historique pour vous dire que nous avons visité la Bentwood trail Presbyterian Church. Je n’ai pas osé prendre l’orgue en photo, ni le bâtiment en briques. Tous étaient « so glad » que nous soyons là … Nous y retournerons probablement dimanche prochain.
Mais expliquez mois une chose s’il vous plait. Pourquoi, lorsque l’on me demande mon prénom, même avec mes meilleurs efforts de prononciation, les grand-mères américaines comprennent que je m’appelle Justin ? Je vous laisse disserter sur la phonétique américaine …

A bientôt pour les photos du déménagement.

 

 

Dans les parages, la voie de chemin de ferOLYMPUS DIGITAL CAMERA

16/9/14 Day one

C’est le jour de l’ouverture ! L’ouverture de ma nouvelle vie. Et comme j’ai envie de la partager, je vous la présente.

Je viens d’arriver à Dallas. Hier, c’était le long voyage de transition. Avec toute l’angoisse de peut générer la gestion de 2 valises pour 3 mois, des embouteillages sur l’autoroute A31 vers l’aéroport de Luxembourg, puis des contrôles de sécurité et d’identité à Luxembourg puis Londres.

Mais finalement je suis arrivée à bon port, avec une agent de l’immigration très compréhensive sur le fait de venir visiter son mari …

Hier ce fut aussi l’inventaire. J’ai retrouvé Jameson, mon américain de mari. Nous nous sommes serrés tellement fort, à 10cm de la porte de la douane, qu’une femme a été émue, nous a pris en photo et nous a proposé de nous envoyer ladite photo par SMS … Ah, 21ème siècle, quand tu nous tiens.

IMG_1116

Nous nous sommes retrouvés, comme 2 étrangers. Skype retransmet bien l’image et le son, mais pas encore le toucher ou l’odeur. Alors nous nous réapprivoisons. Et c’est délicieux de faire l’inventaire de son mari physiquement oublié.

Et finalement, aujourd’hui, c’est l’ouverture. Je suis allée sur le campus de « University of Texas at Dallas », qui se trouve en fait à Richardson, dans la proche banlieue nord. Il fera jusqu’à 86°F cet après-midi, et je présume que ce sera chaud.

A première vue, le campus, ce sont de beaux bâtiments climatisés à vous en donner des sueurs froides,2 grandes artères dont l’une avec de jolies fontaines, et des étudiants en short qui ont tous l’air de marcher seul, et dans toutes les directions. C’est aussi une librairie où l’on a du mal à trouver des livres, mais où l’on peut se procurer toute une collection d’objets et de vêtements à l’effigie de l’université.IMG_1897

Pour l’heure mes contacts avec les gens sont courts. Ce que je demande et soit hyperfacile (« vous ne voulez pas de place de parking ? non ? alors pas besoin de pièce d’identité »), soit impossible (« une carte de la ville ? non, pas ici, prenez l’autoroute 135 jusqu’à la mairie, ils ont une librairie officielle »).

Pour l’instant ce n’est que l’ouverture, mais bientôt j’aurai un vélo, pour agrandir mon champ d’exploration. Il faut bien des jolies choses à vous montrer dans la vitrine de ma boutique !!!