16/9/14 Day one

C’est le jour de l’ouverture ! L’ouverture de ma nouvelle vie. Et comme j’ai envie de la partager, je vous la présente.

Je viens d’arriver à Dallas. Hier, c’était le long voyage de transition. Avec toute l’angoisse de peut générer la gestion de 2 valises pour 3 mois, des embouteillages sur l’autoroute A31 vers l’aéroport de Luxembourg, puis des contrôles de sécurité et d’identité à Luxembourg puis Londres.

Mais finalement je suis arrivée à bon port, avec une agent de l’immigration très compréhensive sur le fait de venir visiter son mari …

Hier ce fut aussi l’inventaire. J’ai retrouvé Jameson, mon américain de mari. Nous nous sommes serrés tellement fort, à 10cm de la porte de la douane, qu’une femme a été émue, nous a pris en photo et nous a proposé de nous envoyer ladite photo par SMS … Ah, 21ème siècle, quand tu nous tiens.

IMG_1116

Nous nous sommes retrouvés, comme 2 étrangers. Skype retransmet bien l’image et le son, mais pas encore le toucher ou l’odeur. Alors nous nous réapprivoisons. Et c’est délicieux de faire l’inventaire de son mari physiquement oublié.

Et finalement, aujourd’hui, c’est l’ouverture. Je suis allée sur le campus de « University of Texas at Dallas », qui se trouve en fait à Richardson, dans la proche banlieue nord. Il fera jusqu’à 86°F cet après-midi, et je présume que ce sera chaud.

A première vue, le campus, ce sont de beaux bâtiments climatisés à vous en donner des sueurs froides,2 grandes artères dont l’une avec de jolies fontaines, et des étudiants en short qui ont tous l’air de marcher seul, et dans toutes les directions. C’est aussi une librairie où l’on a du mal à trouver des livres, mais où l’on peut se procurer toute une collection d’objets et de vêtements à l’effigie de l’université.IMG_1897

Pour l’heure mes contacts avec les gens sont courts. Ce que je demande et soit hyperfacile (« vous ne voulez pas de place de parking ? non ? alors pas besoin de pièce d’identité »), soit impossible (« une carte de la ville ? non, pas ici, prenez l’autoroute 135 jusqu’à la mairie, ils ont une librairie officielle »).

Pour l’instant ce n’est que l’ouverture, mais bientôt j’aurai un vélo, pour agrandir mon champ d’exploration. Il faut bien des jolies choses à vous montrer dans la vitrine de ma boutique !!!

6 réflexions au sujet de « 16/9/14 Day one »

  1. fi finalement j’ai pu ouvrir ton blog…alors des images de ta résidence ce serait bien!
    bon au clat le vie continue doucement, apres 281 maliens dépisté, 5 mauritanien et 1 birman…. chercher l’erreur! au moins il est repérable…
    A Paris nous inaugurons le premier vote participatif pour 15 projets…dixit le journal internationa « metro »: VOTE – A partir de mercredi, et jusqu’au 1er octobre, les Parisiens sont appelés à se prononcer sur 15 projets qui concerneront directement leur quartier. Loisirs, arts, végétalisation, ou encore cadre de vie, 5 projets seront retenus, pour un budget total de 20 millions d’euros, soit 5% des investissements de la Ville de Paris. « Plan com » ou vrai projet structurant ? Metronews résume ces projets soumis à votre suffrage.
    et voila … c’est pas formidable ça?
    En ce qui concerne la culture, j’ai vu dans une émission tele, des plantes qui poussent hors sol, sur une colonne, des plans de tomates… pour les tomates il faut faire attention ces petits sont sensible a la longueur des jours…. bon j’essai de retrouvé ces colonnes magiques…
    Bizzz a tous les deux et j’attend avec impatience la suite deeeeeeeeeeeeeees nouuuuuuuuuuuuuvelles aaaaaaaaaaaventures de french froggy

    • Merci, tu as l’honneur d’être la première commentatrice.
      En fait le déménagement est vendredi. Mais je sais déjà ce que je voudrais cultiver sur notre balcon.
      Signé : la french froggy.

  2. Je viens de ré ouvrir ton blog. …super ton appartement, et je comprends que tu ais craque pour ta petite table… tu vas la peindre en vert.?……
    Et sur ta palissade tu as trouvé une solution?
    Biz à tous les deux! ,,

    • Hello,
      Pour l’instant, on fait économique. Alors je ne peins rien du tout, je ne touche pas à la pallissade. Aller, je vais trahir un secret : je commence à réviser pour des équivalences de médecine …
      Bisous.

Laisser un commentaire